Le calendrier provisoire 2022 est dans la rubrique "Calendrier"

Accueil > Français > Trucs et Astuces > Comment gréer un Dinghy 12’ moderne

COMMENT GREER UN DINGHY 12’ MODERNE

Cet article vous propose quelques explications en image pour gréer votre Dinghy 12’ moderne.
On verra en premier lieu les spécificités du bateau Dinghy 12’.
Les photos présentées sont celles de Toquade, Dinghy 12’ Nauticalodi de 2006. Il existe bien d’autres manières de gréer ce bateau, certaines sans doute plus astucieuses ...
Cet article n’a pas la vocation à faire le tour de toutes les techniques, il se veut juste aborder le sujet pour un propriétaire découvrant le bateau.

Le Pic

Le pic est la spécificité du bateau qui est gréé au tiers. On peut aussi l’appeler vergue...
Sur le gréement italien la voile est "ralinguée" sur le pic (ralingue d’envergure).
Cette ralingue est étarquable en navigation grâce un bout qui suit le pic, descend le long du mat et revient au niveau du banc arrière du bateau sur un taquet, ou sur le puit de dérive.
La voile est fixée de chaque coté du pic. Nous appellerons dans cet article "haut" du pic la partie libre du pic, et "bas" du pic la partie avant en contact avec le mat.

Tour d’abord au bas du pic nous allons trouver une ferrure qui a plusieurs usages : fixer les bouts de gambayage, protéger le bout d’étarquage de la voile sur le pic (pour les pic bois à passage externe), fixer la voile sur le pic.

La voile est fixée au haut du pic avec un bout permettant d’étarquer. Je met personnellement une manille textile afin de pouvoir maintenir la voile quand le bout d’étarquage n’est pas bloqué dans son taquet ; sur un pic en aluminium le rail de ralingue peut être en plusieurs morceaux.

Si la voile glisse elle peut se coincer entre deux segments de rail.

Et vous ne pouvez plus la remettre en position haute.
Il vous reste à affaler la voile pour la repasser dans le segment de ralingue. La manille textile évite se désagrément.

Il est recommandé de maintenir le bas du pic proche du mat. cela permet en effet d’éviter que le pic ne se comporte de manière erratique pendant que le barreur hisse ou affale la voile. Le pic doit être maintenu suffisamment loin des haubans pendant le gambayage (passage du pic d’un côté du mat à l’autre côté).

L’étarquage de la ralingue d’envergure (pic)

Sur les pics en aluminium, et certains pics bois, le bout d’étarquage passe à l’intérieur du pic.

Pour rappel, le bout d’étarquage est fixée sur la voile au haut du pic, passe dans une poulie et descend dans le pic ou le long du pic pour certains pics bois.

Une poulie est fixée au bas du bout, et un palan permet de régler la ralingue de pic (taquet sur le puit de dérive sur Toquade).

La drisse

Sur un Dinghy12’ la drisse fait aussi office d’étai. Elle va donc passer dans un poulie à la proue du bateau, puis passer sous le pont dans un poulie au pied du mat.

La drisse est d’abord passée dans un ferrure fixée au tiers du pic (gréement au tiers !).

Une épissure en bout de drisse est bloquée contre la ferrure au bas du pic.

La drisse est fixée sur un crochet fixé sur un double palan pour Toquade. Ce palan permet un étarquage de la drisse. Le pic doit "coller" au mat (voir la boule jaune en tête de mat qui maintient un très léger écart entre mat et pic).

Attention a bien passer la drisse au dessus ou au dessous des réglages de point d’amure, de hale bas et de point d’écoute.
Ici elle est mal positionnée.

Ici c’est bien !

FRA69

| Webmaster | Plan du site | Copyright Atlantic Yacht Club